+32 (0)2 349.19.28 •

BH Wallonie MTB Team

01/02/2020 - 2020 sous le signe de l'ambition


Présenté sur le site des Lacs de l’Eau d’Heure, le BH Wallonie MTB Team a d’emblée séduit les observateurs. Une structure désormais reconnue, des jeunes athlètes de talent et, dans leur sillage, une pyramide de formation qui porte ses fruits.
Homme orchestre du VTT à la Fédération Cycliste Wallonie Bruxelles, Brice Scholtes a le sourire, certes, mais ne s’accorde pas le droit de souffler en regardant le travail accompli depuis le départ, les sélections VTT initiales et la naissance du Team Merida Wallonie. L’occasion de remercier ce partenaire pour sa fidélité et  de saluer du même coup son successeur, autre fabricant de cycles de renommée mondiale, BH. Une première satisfaction pour le Team qui y trouve une certaine reconnaissance mais surtout un apport de choix dans l’optique d’évoluer au plus haut niveau. « Non seulement il s’agit d’une marque reconnue mais ses machines se révèlent extrêmement compétitives, confirme Brice Scholtes. Mes coureurs sont unanimes au niveau de l’enthousiasme : maniabilité, engagement, agressivité, les vélos plaisent ! »
Le nouvel élan apporté par le nouveau partenaire n’est donc pas une formule publicitaire, l’envie et la motivation se ressentent clairement dans l’équipe. Le team manager apprécie et espère que les attentes et objectifs des uns et des autres se concrétiseront sur les circuits dans les semaines et mois à venir. Il sait le calendrier chargé qui attend les cinq coureurs du team et ne cache pas certaines attentes. 2020 ne rimera sans doute pas avec Jeux Olympiques mais pas question de se cacher ou de parler d’année de transition.
Au contraire, si Sébastien Carabin axera essentiellement ses objectifs sur les épreuves « Marathon » correspondant parfaitement à ses qualités d’endurance, Pierre De Froidmont découvrira, lui, la catégorie Elites avec un surcroît de motivation. « Il doit retrouver son meilleur niveau, afin de confirmer les belles promesses affichées en 2018. Ce qu’il n’a pu réussir l’an dernier, il doit l’oublier et démontrer qu’il peut se hisser dans le Top 50 en Coupe du Monde et devenir une référence en Belgique. »
Seule féminine de l’effectif, Emeline Detilleux se trouve elle aussi à l’aube d’une campagne capitale aux yeux du Sprimontois. « Ses qualités, et ses résultats ne souffrent aucune critique mais après deux années chez les Espoirs, j’estime qu’elle doit franchir un palier si elle veut réussir à dominer au sein de l’élite comme en catégorie d’âge. Une bonne préparation de base doit lui permettre de performer et, une fois dans le bon rythme, elle enchainera au plus haut niveau. »
Quant à Arne Janssens et Clément Horny, qui abordent leur deuxième saison chez les moins de 23 ans, Brice Scholtes confie que leur mission n’a rien d’évident, à savoir confirmer leurs bons débuts et s’aguerrir en Coupe du Monde, sachant qu’il faut désormais 80 points UCI pour figurer sur la grille de départ. « Quand on voit qu’Arne a remporté une épreuve en Autriche chez les Elites, un gros résultat qui ne rapporte que 40 points, on comprend l’ampleur de la tâche. »  La chasse aux points UCI, une évolution du VTT que n’apprécie guère le coach même s’il doit s’y résoudre.
Si l’excellent travail de formation réalisé avec les sélections du Team Wallonie Jeunesse permet d’avoir un vivier de Cadets et de Juniors prêts à rejoindre le team dans un avenir tout proche, il convient de se maintenir au sommet sur la scène nationale et en position avantageuse dans le contexte international. Un calendrier recensant tous les grands rendez-vous, un nouveau partenaire de référence et des bikers motivés, tous les ingrédients sont réunis pour que 2020 représente un nouveau palier franchi.